Le 20 mars 2019, à l’occasion du Jour du Macaron initié par le chef pâtissier-chocolatier Pierre Hermé, l’association Relais Desserts mobilisait ses membres en France et à l’étranger. Ensemble, ils ont uni leur savoir-faire dans un élan de solidarité, pour soutenir Zazakely Sambatra, une association qui œuvre depuis 15 ans en faveur de l’éducation des jeunes Malgaches. Relais Desserts a remis un chèque de 53 500€ qui aidera à réaliser les rêves d’une jeunesse pleine d’avenir.

La transmission au coeur de la solidarité

La 14ème édition du Jour du Macaron est le fruit d’une belle amitié entre le photographe Stéphane de Bourgies (Président de Zazakely Sambatra) et le pâtissier Pierre Hermé (Vice-président de Relais Desserts) qui ont mobilisé leurs 2 associations autour d’une démarche solidaire animée par un même fil conducteur : la transmission (des savoirs, des compétences et des valeurs). Cette année, les membres Relais Desserts ont créé 5 macarons aux saveurs de Madagascar (chocolat, vanille, parfums épicés, etc.) dont une création-signature, vendus en éditions limitées dans des coffrets colorés au design inspiré par les tissus de Madagascar.

Transmettre des outils pédagogiques aux acteurs socio-éducatifs locaux, accompagner les enfants de Madagascar par l’instruction et la formation, c’est la mission de Zazakely Sambatra pour offrir à ces jeunes une possibilité de prendre en main leur avenir, de développer l’économie et l’autonomie, et de faire vivre la culture de La Grande Île.

« Dans le métier de pâtissier, la transmission est à la fois un plaisir mais aussi un devoir. Chaque pâtissier Relais Desserts travaille au quotidien pour assurer la formation, le développement du savoir-faire mais aussi pour transmettre sa vision. Nous avons pour vocation de transmettre les outils et les moyens adéquats aux formateurs et aux jeunes que nous côtoyons tous les jours à Madagascar, afin de mener à bien notre mission. », précise Stéphane de Bourgies, Président de l’association Zazakely Sambatra.

53 500€ de dons pour l’éducation à Madagascar

Avec son partenaire local l’ONG Ketsa, l’association Zazakely Sambatra met en place un dispositif éducatif global comprenant les volets éducation parascolaire, santé/nutrition et social. Ensemble, ils travaillent avec toutes les parties prenantes de l’éducation : l’enfant, les parents, les éducateurs, les acteurs économiques et les ONG locales, pour créer un écosystème éducatif efficient.

Les 53 500€ récoltés vont financer en grande partie les frais liés à l’accompagnement éducatif global d’environ 120 jeunes de 12 à 26 ans du Centre Ketsa pour l’année 2019 :

Les Tanora

Ce sont 88 enfants collégiens et lycéens âgés de 12 à 21 ans. Ils sont présents les mercredis et samedis au Centre Ketsa, pour un renforcement en français, informatique, mathématiques, physique, histoire-géographie et philosophie pour les Terminales. Ils bénéficient également d’un appui dans leur orientation scolaire et professionnelle, du développement personnel et des groupes de parole. « Tanora » signifie « jeune » en malgache.

Les Zoky

Ce sont 30 élèves en formation professionnelle et post-bac âgés de 18 à 26 ans. Ils sont présents au Centre Ketsa pour des ateliers de français, d’informatique, de renforcement de leurs capacités suivant leurs besoins, de développement personnel et préparation aux concours, ainsi que pour un appui dans leur orientation professionnelle et leur insertion sur le marché du travail. « Zoky » signifie « aîné » en malgache.

Avec l’appui de nombreux donateurs, l’association Zazakely Sambatra se mobilise pour que les jeunes évoluent dans un contexte favorable au développement et à l’expression de leurs potentiels. À travers le Centre Ketsa et ses nouveaux projets (école maternelle Vatosoa, réseau Design for Change et Génération Mada 21), l’association ambitionne de participer à l’émergence de jeunes acteurs du changement de leur pays.

Crédit photo : Philippine de Joussineau