L’excellence du savoir-faire à la française

Depuis sa création en 1767, Coustanseaux Ainé, Joyau du Cognac sous Louis XV, fait valoir l’excellence du savoir-faire à la française. Maison de prestige, Coustanseaux Ainé se chuchote au sein du cercle des grands initiés, jusqu’à ce mois de Janvier 2014 qui révèlera à tous l’histoire des cognacs Coustanseaux Ainé

Un joyau retrouvé

En janvier 2014, une bouteille de 1767 est retrouvée chez un particulier et mise aux enchères. L’hôtel Wellesley l’achètera plus de 164 000 $, accordant alors au flacon le prestige d’être le cognac le plus ancien et le plus cher vendu au monde.

Inspirée par ce beau hasard, la Maison Coustanseaux Ainé a à cœur de s’inscrire dans l’histoire et de faire partager des moments inoubliables en ne proposant que des flacons  d’exception. Aller à l’essentiel et n’offrir que le meilleur sublimé par la tradition et l’authenticité. Res, non verba – qui signifie des actes et non pas des paroles – tel est l’emblème de Coustanseaux Ainé, gravé dans sa genèse et inscrit sur ses Hors d’Age.

L’excellence, fruit de la patience

Attachée à la tradition familiale et fidèle à sa quête de pureté et de perfection, la maison sélectionne uniquement des eaux-de-vie de « Grande Champagne » – aire la plus prestigieuse de Cognac.

Distillés et vieillis pendant 50 ans minimum dans les fûts de chêne et les chais d’origine, les Hors d’Age sont assemblés à partir d’eaux-de-vie beaucoup plus anciennes encore.

C’est au Maitre de Chai que la Maison doit ses assemblages exceptionnels, un voyage à travers les âges.

En proposant des Hors d’Age et des Millésimés exclusivement, Coutanseaux Ainé rend hommage aux années de vieillissement qui donneront leur couleur brune enflammées et leurs arômes si particuliers à ces cognacs haute-couture, rares et précieux. D’une belle intensité, Coutanseaux Ainé est un Cognac à la fois fin et moelleux, long au nez comme au palais. Il dévoile des notes épicées de gingembre, de cannelle et de clou de girofle avec des tonalités fruitées de pruneau, d’orange confite et de miel d’acacia auxquelles se mêlent des nuances subtilement boisées.

Le saviez-vous ?

Pendant la période du vieillissement, une partie de l’alcool s’évapore : c’est la Part des Anges.

Ces vapeurs d’alcool profitent à un champignon microscopique, le Baudoinia compniacensis ou Torula compniacensis, qui prolifère et donne aux murs et aux toits des chais leur couleur noire.

Réservé aux grands amateurs et fins connaisseurs, ce cognac ultra premium, rare et confidentiel est proposé dans un coffret aussi précieux que le trésor ambré qu’il renferme. Au creux de son écrin en bois exotique assemblé en France, le flacon unique, soufflé bouche et personnalisé au nom de son acquéreur est le fruit de la rencontre entre de nombreux savoir-faire cognaçais.

Prix de vente conseillé : à partir de 800 euros

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé à consommer avec modération