Logo Gastronomico
Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content

Château Fonplégade à Saint-Emilion

L’Agriculture Biologique et Biodynamique au Château Fonplégade

Pour Denise et Stephen Adams, il était fondamental pour leur mode de vie et leur bien-être que la viticulture de leur domaine respecte une éthique tournée vers le bio. C’est donc tout naturellement qu’ils ont transmis ces valeurs à leur équipe. Leur approche méticuleuse et les soins tout particuliers apportés au vignoble sont autant d’arguments qui ont contribué à faire de Fonplégade l’un des premiers Grands Crus Classés de Saint-Emilion à être exploité en bio. C’est en 2013 que Fonplégade recevra officiellement sa certification biologique ECOCERT et en 2020 sa certification biodynamique par Biodyvin.

Aujourd’hui, l’équipe de Fonplégade est plus que convaincue des bienfaits de ce mode de culture, « à présent, nous pouvons nous interrompre quelques instants lorsque nous travaillons à la vigne pour admirer un vol de huppes, apercevoir des lapins gambader dans les rangs de vigne, des papillons, des coccinelles et parfois le renard ». La nature est de retour et « l’agriculture biologique a permis une maturation phénolique plus rapide. Les vins sont frais, avec un peu plus d’acidité, de minéralité et beaucoup plus de longueur » observe Denise Adams.

Ainsi en introduisant la viticulture biologique et biodynamique, en restructurant le vignoble, en vendangeant manuellement, en choisissant de réduire la part de bois neuf pendant l’élevage, les propriétaires de Fonplégade ont réussi à insuffler une nouvelle philosophie au domaine, tout en préservant son patrimoine.

Comme le dit Denise Adams : « J’aborde les 150 ans d’histoire du Château Fonplégade avec respect et humilité. Le vignoble de Fonplégade était là bien avant nous et il sera là bien après notre départ. Nous sommes les gardiens de cette terre : c’est une responsabilité et un privilège. Bien que nous soyons très fiers de ce que nous avons accompli au cours de la dernière décennie, notre héritage en tant que viticulteurs sera jugé dans 20, 30 ou 40 ans. Cet héritage se reflètera dans la vitalité du terroir et la qualité de nos vins au fur et à mesure de leur vieillissement. Nous attendons avec impatience que nos petits-enfants perpétuent notre héritage ».

L’obtention de la certification d’agriculture biologique en 2013 a encouragé l’équipe en place à poursuivre ses efforts pour obtenir la certification biodynamique. Après un processus d’évaluation rigoureux de trois années avec des protocoles conséquents (réduction de la quantité de cuivre utilisée dans le vignoble, de celle du soufre dans les chais, utilisation d’un compost respectueux…) le château a obtenu la certification Biodyvin en 2020.

Quand on demande à Denise Adams ce que ce choix de viticulture apporte à ses vins elle répond : « Avant tout, l’agriculture biodynamique apporte une force de vie et une vitalité au sol et permet d’utiliser tout le spectre des nutriments nécessaires pour résister aux parasites, aux maladies et aux conditions climatiques extrêmes. Cette méthode n’apporte pas seulement la santé de la vigne, mais elle est aussi un moyen d’obtenir l’expression la plus pure du terroir, en donnant aux vins équilibre, énergie, complexité et longueur. En résumé, je cherche à trouver et à exprimer l’âme la plus vraie du vin ».

Mais à Fonplégade lorsqu’on décide de s’impliquer pour la préservation de l’environnement, on s’engage à 100%. Ici, biodiversité n’est pas un vain mot. Des moutons, des abeilles, des poules ainsi qu’un jardin biodynamique spécifiquement cultivé pour le compost, participent à l’approche holistique de l’agriculture que Denise et Stephen Adams chérissent tant.

Les vins ont largement gagné en qualité et la terre semble témoigner sa reconnaissance pour les soins qui lui ont été apportés.

Denise Adams n’a pas à rougir lorsqu’elle explique qu’avec les conseils de leur consultante en biodynamie, Corinne Comme, « le Château Fonplégade peut être fier d’être l’un des pionniers de la viticulture biodynamique sur la légendaire rive droite de Bordeaux. Nous estimons qu’il est de notre privilège et de notre responsabilité d’être les gardiens dévoués de cette précieuse terre afin de la préserver pour les générations à venir ».

Château Fonplégade

Le vignoble : une mosaïque de terroirs

Situé au pied du versant sud de Saint-Emilion, le terroir de Fonplégade apparait, au premier regard, comme un terroir classique de Saint-Emilion, du même type de sols, argilo-calcaire, que ceux qui ont forgé la réputation des vins de Saint-Emilion au cours des siècles.

Cependant, en y regardant de plus près, on s’aperçoit que les 18,5 hectares de Fonplégade se composent d’une mosaïque de sols divers et beaucoup plus complexes. En pied de coteaux se trouvent du sable et de la grave. En remontant, l’argile s’installe progressivement, puis sur les terrasses se mélange au calcaire, pour enfin ne laisser place qu’au seul calcaire sur le plateau.

A ces différences de terroirs s’ajoute un vignoble plus divers qu’on ne l’imagine. La nature de l’encépagement (90% de merlot et 10% de cabernet franc), l’âge des vignes dont certaines dépassent 70 ans, la densité de plantation, l’exposition au soleil et au vent, la conduite de la vigne et les pratiques culturales qui y sont menées, sont autant de facteurs importants qui contribuent à donner une entité singulière à chacune des 27 parcelles.

Comme le dit Denise Adams : « C’est comme si on nous avait donné une palette de couleurs pour créer la meilleure œuvre d’art possible » et d’ajouter : « Le terroir nous dicte la façon dont nous vinifions. Chaque parcelle a son propre caractère et sa vitalité naturelle qui se reflètera dans le vin, qu’il s’agisse de minéralité, de densité, de structure ou d’élégance. Nous ne cultivons pas parcelle par parcelle, ni rang par rang, mais pied par pied ».

La précision du travail au Chai

Si Denise Adams et son équipe sont conscients que la grandeur d’un vin commence dans le vignoble, ils sont également convaincus que cette grandeur est liée au perfectionnement et au souci du détail apportés dans le chai au cours des différentes étapes de la vinification et de l’élevage.

Les raisins, triés par système densimétrique et manuellement afin de garder les baies intactes, sont extraits lentement pour conserver les arômes spécifiques du terroir calcaire de Fonplégade. L’ensemble des cuves (8 fûts de chêne et 4 fûts de ciment) est ensemencé par des levures 100% indigènes (provenant uniquement du terroir de Fonplégade), afin de sublimer leurs propres arômes. Les cuves sont alimentées par gravité et l’extraction se fait par de légers remontages et pigeages à hauteur de cinq fois par jour durant le processus de vinification.

Chaque millésime du Château Fonplégade sera élevé à 50 % en bois neuf ainsi que dans de grands fûts de chêne de haute qualité, des amphores et des œufs en ciment. Ainsi Denise et Stephen Adams n’auront eu de cesse d’innover au cours des 17 dernières années.

Chai Château Fonplégade

Des vins tout en complexité et en charme

En plus de pouvoir s’appuyer sur l’expérience de son équipe, Fonplégade s’est attaché l’expertise de deux consultants renommés, Stéphane Derenoncourt en 2015, rejoint deux ans plus tard par Corinne Comme.

La création d’un second vin, Fleur de Fonplégade, a également été une étape clé dans l’évolution de la qualité et de la concentration des vins de Fonplégade. Dans la première décennie du nouveau siècle, l’excellent millésime 2005 tenait déjà de belles promesses, mais c’est probablement le cru de 2007 qui, de par sa finesse et son élégance, aura su marquer les esprits.

La décennie qui vient de s’écouler n’a rien à envier à la précédente puisque 2010, 2014, 2015, 2016 et 2018 comptent parmi les meilleurs millésimes que le vignoble de Fonplégade ait jamais connus. Une complexité au nez alliée à un équilibre et une longueur en bouche exceptionnelle attestent que toutes ces années de travail acharné auront fini par porter leur fruit.

Aujourd’hui, c’est toute l’élégance, la finesse, la structure, que seuls les plus grands terroirs de Saint-Emilion peuvent produire, qui se révèlent à la dégustation.

Testé et approuvé par Gastronomico

Château Fonplégade 2016, un grand millésime et un vin soyeux

Château Foplégade 2016 s’inscrit dans un contexte météorologique clément. Une floraison parfaite, jumelée à de bonnes conditions climatiques, ont favorisé une croissance optimale et une excellente maturation des raisins. Tout comme en 2015, le mois de septembre a connu des journées chaudes et des nuits fraîches (des conditions favorables à l’évolution équilibrée d’un grand millésime).

Les vendanges se déroulent sereinement du 27 septembre au 17 octobre.

La vinification est effectuée dans des cuves tronconiques en bois, puis un micro vinification se déroule en barriques (60% neuves et 30% d’un vin) et en cuves ovoïdales (10%).

Château Fonplégade 2016 est le fruit d’un assemblage à 90% merlot et 10% cabernet franc. Il dévoile une robe rouge rubis dense aux nuances violines. Le nez est marqué par des notes florales de violette soutenues par des notes de myrtille, framboise, cassis et tabac frais. L’attaque en bouche est dense, fraîche et soyeuse. Les tannins sont puissants, ronds et soutenus par une élégante finale crayeuse et saline.

Château Fonplégade 2016 est en vente chez les cavistes au prix public conseillé de 79,20€

Château Fonplégade 2016

Informations Pratiques

Château Fonplégade
1 Lieu Dit Fonplégade
33330 Saint-Emilion – Nouvelle-Aquitaine
Vignoble de Bordeaux

Crédits photo : Château Fonplégade ; Gastronomico.fr

Logo Epicerie Fine en Ligne Gastronomico

Découvrez notre sélection de vins et de produits fins
sur notre épicerie fine en ligne

Visitez notre boutique en ligne

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *