Château Laujac, les racines du Médoc

Le château fut érigé en 1805 par Monsieur de Villeminot, fournisseur des guerres d’Empire.

A leur acquisition en 1852, les Cruse agrandissent le vignoble de Laujac qui atteindra 140 hectares en 1890. Ils entreprennent également des travaux de modernisation et d’embellissement très importants avec l’aide du célèbre viticulteur Médocain Théophile Skawinski. Ce dernier réalise à Laujac les premiers essais de reconstruction du vignoble après l’invasion phylloxérique et les premiers traitements contre le mildiou par la bouillie bordelaise. Il en demeure un très beau cuvier « à la médocaine » (1875), des parcs à bœufs, des logements d’ouvriers et un magnifique parc.

Le site de Laujac est classé site préhistorique ainsi qu’à l’inventaire des Monuments Historiques pour ses qualités architecturales et le témoignage d’une grande époque viticole qu’il représente.

En plus des bâtiments, des terres viticoles, l’emplacement du vignoble en lui même est exceptionnel.

Le terroir de Laujac est constitué de formations plio-quaternaires, caractérisées par des graves fines. Sur ces sols drainants, c’est le cabernet sauvignon qui règne en maître, côtoyant le petit verdot.

La proximité de l’estuaire de la Gironde et de l’océan Atlantique crée par ailleurs un microclimat très favorable au vignoble et à la bonne maturation des raisins. Cette partie du vignoble est la plus ancienne et produit des vins très fins et d’une belle complexité.

Au pied des vignes, s’étendent les grasses prairies du polder endigué où pacagent paisiblement un troupeau de vaches limousines, pas moins de 400 bêtes, ainsi que des chevaux de selle français élevés à Laujac.

Château Laujac 2017

Château Laujac 2017, fraicheur et harmonie

Le vignoble du Château Laujac, classé Cru Bourgeois en 1932, s’étend sur 35 hectares dans le Nord Médoc. L’âge moyen des vignes est de 25 ans.

Les vendanges 2017 se sont déroulées plus tôt que les autres années du 13 au 28 septembre. Une fois récoltées, les baies subissent un double tri mécanique et manuel. S’en suivent les vinifications parcellaires en cuves thermorégulées, pour finir avec un élevage en fûts de chêne français durant 12 mois.

La production est estimée à 100 000 bouteilles.

Issu d’un assemblage de 50% merlot, 45% cabernet sauvignon et 5% petit verdot, Château Laujac 2017 présente une robe rouge rubis, brillante et limpide. On découvre ensuite un vin au nez frais et net, alliant des notes boisées bien fondues et de part sa jeunesse de fruits frais. En bouche, l’attaque pleine de fraîcheur de ce vin complexe présente des tanins harmonieux. La finale reste fraîche et persistante.

Ce Château Laujac 2017 est un vin agréable qui peut se déguster dès à présent pour les amateurs de fruits frais mais qui mérite également quelques années de garde pour exprimer tout son potentiel.

Château Laujac 2017 est disponible chez les cavistes au prix recommandé de 18 €.