Logo Gastronomico
Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors

Domaine Courbis, vins de la vallée du Rhône

La complémentarité au service du vignoble

« Les frères Courbis », comme on les appelle ici, sont revenus sur le domaine familial au début des années 90. Dominique a parcouru les vignobles outre-Atlantique, Laurent s’est forgé un savoir-faire de terrain, en France.

Les frères Courbis sont les passeurs d’une (déjà) longue histoire, au service d’un terroir qu’ils protègent et soignent : les ceps, les coteaux, les Royes ; ce cirque naturel impressionnant lové dans un repli géologique… Leur vision est simple et pragmatique : offrir le meilleur à ces paysages grandioses, perpétuer le travail ancestral et extraire l’expression la plus juste, la quintessence des terroirs d’ici.

En contradiction, ces deux-là ? Complémentaires plutôt, et mus par la volonté farouche de pérenniser le Domaine Courbis, dont les toutes premières vignes datent de 1587. Plus de 400 ans d’histoire, ça en fait des pieds plantés, des coteaux défrichés et des vendanges vinifiées, d’autant que le terroir est par endroit très accidenté, et exigeant, toujours. Le souvenir de générations qui ont su écouter, observer et comprendre les vignes, ça forge le caractère et force l’humilité.

La conduite de la vigne est le terrain de Dominique. Laurent est davantage sur les routes à la rencontre des clients en France et à l’étranger. Mais les deux frères se retrouvent toujours pour vinifier, goûter les vins et définir ensemble ce qui constitue le « style Courbis ».

Domaine Courbis

Un domaine rhodanien de confluence

Cette convergence de caractères semble guider les pas des deux frères sur les pentes abruptes du domaine, lui aussi à la confluence de deux fleuves, l’Isère et le Rhône, au niveau du 45e parallèle.

Nous sommes à l’extrémité Sud de l’appellation Saint-Joseph et à la frontière de l’AOC Cornas, sur des sols majoritairement granitiques, mais également argilo- calcaires par endroits : « les blancs préfèrent » dit Laurent en regardant calmement des vignes récemment replantées. « Les anciens savaient, on n’invente rien, on poursuit », conclut-il.

Les méthodes évoluent, forcément, mais il ne s’agit pas de changer radicalement les choses, plutôt de les ajuster, d’apporter ce que l’on juge être bon pour les raisins et les vins. « De la mesure en toute chose » raisonne posément Dominique.

Si les deux frères respectent l’héritage séculaire, cela ne les empêche pas de diversifier la production et d’élargir leur terrain de jeu à de nouvelles AOC et IGP.

Sur les 35 ha que comptent aujourd’hui le domaine, la Syrah reine de la Vallée du Rhône côtoie Roussanne, Marsanne et Viognier.

Le cœur de la production reste bien sûr Saint-Joseph et Cornas, les appellations historiques.

Mais Dominique et Laurent produisent désormais en AOC Saint-Péray et Crozes-Hermitage et en IGP Ardèche et Collines Rhodaniennes.

Ils continuent de planter, comme ces 0,7 ha de Marsanne qui s’enracinent depuis 2018 sur les parcelles d’altitude (250 m) du domaine.

La collection des vins Courbis est aujourd’hui constituée de 14 cuvées réparties en trois gammes distinctes.

Testé et approuvé par Gastronomico

Saint-Joseph La Cotte Sud 2018

La Cotte Sud est issue d’une arène granitique en pente vertigineuse (60%), au sol très pauvre, qui oblige la syrah à s’enraciner profondément. Les vendanges sont effectuées à la main et éraflées. Le vin passe ensuite 18 mois en barriques neuves (50%) et barriques de 1 à 2 vins (50%).

Ce terroir très particulier produit un vin puissant et velouté à l’accent méridional. La bouche est gorgée de fruits noirs, soutenue par des notes de café torréfié et d’épices.

Un vin impressionnant, à la puissance assumée, à carafer et servir à 17°C, qui donne de belles émotions sur une cuisine automnale comme le lapin aux olives, le pâté-croûte ou les terrines de gibier (sanglier, cerf, chevreuil). Produite à seulement 3000 bouteilles, La Cotte Sud 2018 peut se conserver jusqu’à 15 ans.

Tarif conseillé : 40€ TTC, chez les cavistes

Saint-Joseph La Cotte Sud Courbis
Cornas Champelrose 2018

Cornas Champelrose 2018

Issu d’un assemblage de très vieilles vignes de 1919 et de vignes plus jeunes de 30 ans, ce Cornas illustre à merveille ce grand terroir de la Vallée du Rhône septentrionale, dans un millésime remarquable par son équilibre.

Le sol granitique pauvre et filtrant, combiné à l’âge des ceps, oblige la vigne à s’enraciner profondément pour aller chercher eau et nutriments et confère aux raisins une minéralité et une concentration caractéristiques de Cornas.

La syrah est vendangée à la main et éraflée à 100% pour une vinification typique des vins de garde. L’élevage de 16 mois s’effectue en barriques neuves (5%), barriques de 1 vin (35%) et barriques de 2 vins (60%).

Quels accords ?

La violette et la réglisse de la Syrah sont mises en exergue à travers une bouche ample, des tanins fins et un fruit très pur et juteux. La finale très harmonieuse de ce Cornas Champelrose 2018 rappelle le poivre blanc et les épices.

A marier avec des gibiers tels un chevreuil sauce veneur, un lièvre à la royale, un civet de sanglier mais aussi un magret de canard ou des pâtés en croûte chauds.

Tarif conseillé : 34€ TTC, chez les cavistes et en épiceries fines

Marsanne 2021

Ce 100% marsanne en IGP Ardèche vient compléter la collection des cuvées de cépage du Domaine Courbis. Des cuvées accessibles et de plaisir immédiat !

Un cépage généreux comme l’été, un vin léger comme le printemps

La marsanne est l’un des cépages typiques de la Vallée du Rhône septentrionale. Elle s’y épanouit sur les terrains peu fertiles en coteaux et se plaît sur les sols chauds et caillouteux. Cépage tardif et vigoureux, elle n’en reste pas moins généreuse et offre des grappes fournies aux baies juteuses.

Les marsannes qui composent cette cuvée ont été plantées en 2018, à 250m d’altitude, à la limite de l’appellation Saint-Joseph. Il s’agit donc ici du premier millésime.

Toute en légèreté et gorgée d’arômes floraux (acacia, chèvrefeuille), cette jeune marsanne offre une bouche gourmande avec des notes exotiques (litchi) et de fruits d’été (abricot, pêche blanche).

À déguster dès l’apéritif, avec des gambas grillées aux herbes. À prolonger avec une cuisine de printemps à base d’asperges vertes et de morilles puis les fromages de la région : picodon, saint marcellin ou encore bleu du Vercors.

Tarif conseillé : 14€ TTC, chez les cavistes

Marsanne Courbis
Viognier Courbis

Viognier 2019

Cépage roi de l’AOC Condrieu toute proche, ce viognier élevé 9 mois en fûts de 2 à 3 vins offre une belle palette aromatique autour des fruits à chair jaune (abricot, pêche, coin), des fruits exotiques (mangue) avec des notes florales (chèvrefeuille, accacia, tilleul). Sa bouche est ample et onctueuse, soutenue par une finale minérale.

Les vignes, âgées de 6 ans, exposées est/sud-est, se situent sur la rive droite du Rhône, à 300m d’altitude, à la limite de l’appellation Saint Joseph.

Quels accords ?

Vin de plaisir immédiat, ce viognier 2019, servi bien frais, ouvre l’appéritif autour de gougères ou d’une bourriche d’huîtres.

Il s’associe à merveille à deux légumes printaniers souvent difficiles à accorder : l’asperge et l’artichaut. Il aime autant la compagnie des produits de la mer (poisson, crabe, homard) que des viandes blanches.

Mariez-le à une fricassée d’asperges et queues d’écrevisses, des artichauts barigoule, des quenelles de broichet sauce Nantua, ou tout simplement des sushis.

Il pourra même prolonger le repas jusqu’au plateau de fromages (chèvre et pâte persillée, type Fourme d’Ambert).

Tarif conseillé : 13,50€ TTC, chez les cavistes

Informations Pratiques

Domaine Courbis
Route de Saint Romain
07130 Châteaubourg – Ardèche

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *