Très sensoriel et plus fin qu’il n’y paraît

Longtemps dénoncé par les experts du goût comme « crime gastronomique », l’accord champagne et chocolat se révèle très sensoriel et plus fin qu’il n’y paraît. Il peut y avoir un plaisir inouï à marier ces deux produits d’exception. On ne dégustera plus jamais le chocolat comme avant !

La diversité des champagnes permet de réussir cet accord sans pour autant être un amateur éclairé. Afin de choisir son champagne de la bonne façon, les Vignerons de Champagne se sont tournés vers Clément Higgins de Bricoleurs de Douceurs. Il livre ses quelques conseils judicieux.

Avec un champagne Blanc de Blanc

On choisit un chocolat au lait entre 32% et 33% de cacao et on privilégie même une fève de cacao qui part sur le caramel afin d’avoir les deux arômes en bouche. Pour cet accord on peut aussi partir vers un chocolat blond/Dulce, le caramel ambré résiste bien à la tension du champagne. C’est pourquoi un chocolat blond/Dulce est pertinent.

Avec un champagne Prestige Millésimé 2008

Le chef recommande de partir sur un chocolat noir 40% et veiller à ce qu’il soit le plus crémeux possible. Dans cet accord, on va chercher la rondeur de l’association entre la crème et le champagne.

Le chocolat noir plus intense en cacao ne marche pas du tout avec ce champagne. Par sa maturité, il prend trop le dessus sur le chocolat.

Avec un champagne Rosé

Ce champagne ayant naturellement un goût de fruits rouges, on vient le marier avec un chocolat noir, entre 55 et 60%, pas trop acide et, surtout, sans trop d’amertume. La fève de cacao des notes de thé, de fruits rouges ou de fruits exotiques.

Il est important pour que le mariage champagne et chocolat soit réussi de faire attention à ce qu’aucun d’entre eux n’efface le goût de l’autre.

En réalité, on est plus sur un triptyque car un élément vient toujours se rajouter dans les accords champagne, chocolat : le caramel pour le Blanc de Blanc, le crémeux pour le Prestige Millésimé et les fruits pour le champagne rosé.