La Clémentine Corse

L’unique clémentine produite en France

L’hiver venu, un lot de réjouissances gustatives fait son apparition, parmi lesquelles la Clémentine de Corse. Avec son caractère si spécial et son goût acidulé, la Clémentine de Corse, unique clémentine produite en France, est à la fois originale et authentique.

Gourmande, la Clémentine de Corse est remarquable par ses longues feuilles effilées d’un joli vert. Sa coloration naturelle, elle, est un gage de maturité et d’absence totale de traitement colorimétrique.

Dès le mois de novembre et jusqu’aux premiers jours de janvier, on peut la trouver sur tous les étals. Véritable concentré de fraîcheur et de vitamines, la Clémentine de Corse complète parfaitement un petit déjeuner équilibré.

À Noël, elle investit naturellement le centre de la table et en cuisine, se laisse accommoder de plein de manières différentes.

Clémentines de Corse

À quoi reconnaît-on la Clémentine de Corse ?

Au cours des années, les clémentiniers se sont parfaitement adaptés au sol, au climat et au relief corse. C’est d’ailleurs ce terroir exceptionnel qui donne à la Clémentine de Corse toute son originalité.

La Clémentine de Corse se distingue par son IGP (Indication Géographique Protégée), obtenue en 2007. Ses principales conditions d’attributions sont :

  • la culture et le conditionnement en Corse
  • la cueillette manuelle accompagnée de ses feuilles, et à maturité
  • l’absence de traitement colorimétrique

La Clémentine de Corse possède une robe unique et un adorable « cul vert », obtenu naturellement grâce à la fraîcheur des nuits corses. En effet, le développement de la coloration naturelle de la clémentine est lié aux différences de températures. Ces différences étant plus marquées sur l’île, la Clémentine de Corse arbore un rouge-orangé panaché de vert unique en son genre.

La Clémentine de Corse est généralement accompagnée de ses jolies feuilles vertes et effilées. Celles-ci ont une histoire car elles furent longtemps une exclusivité corse. En effet, pendant longtemps l’Île de Beauté a été la seule région productrice de clémentines épargnée par les viroses végétales grâce à son insularité, et donc la seule autorisée à exporter ses fruits avec leurs feuilles. Cependant dans les années 90, un assouplissement de la législation a étendu cette permission à tous les pays européens. Les feuilles rappellent aujourd’hui la bonne santé et la spécificité endémique de la Clémentine de Corse.

Ici, les vergers sont confrontés à des températures plus basses que sur le reste du pourtour méditerranéen. De ce climat propice naît un mariage de saveurs sucrées et acidulées, typique de la Clémentine de Corse. Il limite l’accumulation en sucre et lui confère un goût reconnaissable entre tous, mêlant à la fois caractère et soleil.

Un zeste d’histoire

La clémentine est un agrume issu d’un croisement naturel entre la fleur de mandarinier et le pollen de l’oranger. En 1892, le botaniste Louis Charles Trabut observa les premiers plants hybrides dans la pépinière du frère Clément en Algérie. Il nomma le fruit en son honneur et consacra un article à sa découverte en 1902 dans la Revue horticole française.

Les premières traces de clémentiniers en Corse datent, elles, de 1925, plantés par Don Philippe Semidei à Figaretto.

Crédits photo : Clémentines de Corse