L’Alliance de la puissance et de la finesse

Cuvée iconique de la famille Bourgeois, « la demoiselle de Bourgeois » 2016 sublime une appellation emblématique de la Loire : Pouilly-Fumé. Avec le millésimes 2016, son expression est d’autant plus marquée par un terroir directement influencé par la Loire qui le borde.

Une histoire et un terroir uniques

« La Demoiselle de Bourgeois » est issu de la colline surplombant la célèbre abbaye du VI ème siècle, berceau du village de saint-laurent-l’Abbaye.
Ce grand terroir, au sol de marnes kimméridgiennes, donne naissance à un vin intense et ciselé.

« Finesse, complexité d’arômes, concentration et plénitude en fruit caractérisent cette prestigieuse sélection parcellaire où s’exprime avec personnalité le Sauvignon blanc. » – Arnaud Bourgeois

La vinification, l’élevage, le pouvoir du temps

Afin de libérer tout le potentiel de ce terroir, le choix d’une fermentation en cuves inox thermorégulées (85%) et en fûts de 500 L de chêne Tronçais (15%) a été effectué au cours du temps.

Le vin est ensuite élevé sur lies fines pendant 7 à 8 mois, ce qui lui confère tout son caractère alliant puissance et finesse.

Après assemblage puis quelques mois de mariage, cette cuvée n’est ensuite embouteillée qu’au début de l’été qui suit la récolte.

La dégustation… la patience comme alliée

Au cours de son évolution, ce vin traverse plusieurs phases très intéressantes. Dès ces jeunes années, c’est surtout le fruit du sauvignon qui s’exprime le plus (agrumes, fruits exotiques,…) mêlé à de discrètes notes boisées et minérales en fin de bouche. Puis, au fil du temps, l’ensemble des arômes s’harmonise, le terroir s’exprime pleinement et l’intensité aromatique gagne en puissance et en complexité ( pêche mûre, fruits jaunes, craie… ).

À l’image d’un « grand cru », le potentiel de garde se situe entre 8 et 10 ans. Cette cuvée se marie volontiers à un suprême de volaille fermière accompagnée de pommes rôties pour ne donner que cet exemple.

Prix 28,40 € – Disponible au Domaine et chez les cavistes