Un pot de yaourt, c’est tout simple… et pourtant, il y a le choix !

Fermes, brassés ou liquides, natures, sucrés ou édulcorés, avec 0% de matière grasse ou enrichis en crème, additionnés de fruits ou encore aromatisés, il existe une multitude de yaourts. Selon les goûts, les envies et les usages, comment trouver le yaourt qu’il vous faut ?

Le yaourt « ferme »

Le lait est ensemencé directement dans les pots, lesquels passent dans une étuve à 42°C – 44°C pendant environ trois à cinq heures, condition favorable au développement des bactéries et des ferments qui se multiplient par millions et digèrent une partie du lactose, en produisant de l’acide lactique.

Le yaourt « brassé »

Il ne fermente pas en pots mais dans des cuves. Le caillé obtenu après fermentation est brassé, puis refroidi, avant d’être conditionné et stocké en chambre froide. En bouche, les yaourts brassés délivrent une touche de douceur et de velouté. Ils sont plus crémeux et onctueux. Il est particulièrement adapté à la réalisation de boissons, comme les lassis, les cocktails de fruits…

Le yaourt « à boire »

Il a une texture liquide pour être consommé sans cuillère, comme une boisson. Il est fabriqué comme un yaourt brassé et conditionné en bouteilles. C’est la vedette des en-cas et des goûters.

Les yaourts 0%, au lait demi-écrémé, ou au lait entier

c’est simple ! On utilise un lait écrémé à 0% de matière grasse pour fabriquer du yaourt 0%, un lait demi-écrémé pour fabriquer du yaourt au lait demi-écrémé et un lait entier pour fabriquer un yaourt au lait entier. Si les yaourts à 0% de matière grasse sont parfaits pour tous les régimes minceur, il faut savoir qu’un yaourt au lait entier n’apporte que 3% de matière grasse environ.

Les yaourts aux fruits ou aromatisés aux fruits

Les yaourts aux fruits contiennent au minimum 5% de fruits, intégrés à une préparation que l’on peut comparer à de la con ture de fruits. elle est ajoutée à des yaourts nature brassés, après les étapes de fermentation, brassage et refroidissement. Les yaourts aromatisés sont des yaourts nature auxquels on ajoute des arômes.

Les yaourts à la grecque

si en Grèce, c’est un lait fermenté égoutté, en France, c’est un yaourt nature enrichi en crème. Gourmand, très savoureux, il est indispensable à la réalisation du tsatsiki et pour tous les plats d’Europe de l’Est, et tout simplement mélangé à des fines herbes, c’est un délicieux dip d’apéritif. A froid, il peut se substituer à la crème fraîche épaisse.

Les yaourts au lait de chèvre ou de brebis

Le processus de fabrication est absolument identique pour tous les types de yaourt. Seule l’origine du lait change pour les yaourts au lait de chèvre ou au lait de brebis.

Source : Centre National Interprofessionnel de l’Economie Laitière
Crédit photo : N. Carnet