À la découverte de Colmar et de sa gastronomie

Aujourd’hui, nous vous invitons à découvrir Colmar, la capitale des vins d’Alsace. Située dans le département du Haut-Rhin, Colmar est un condensé d’Alsace idyllique labellisée « Ville Fleurie » avec 4 fleurs.

Dans cet article, nous allons vous partager quelques incontournables. Bien entendu cet article reprend uniquement les points que nous avons pu tester lors de notre expérience :

Vous êtes prêt à découvrir Colmar ? Suivez le guide !

Boire un café au marché couvert et faire le tour des étals

Nous commençons notre aventure à Colmar par un tour des étals dans le marché couvert. Bretzels, charcuteries alsaciennes et autres produits locaux sont au rendez-vous.

Situé rue des Écoles, le marché couvert de Colmar est ouvert tous les jours sauf le lundi à partir de 08h00.

Tiens ! Voici un bon plan : boire un café sur la petite terrasse qui surplombe la Lauch. Cet endroit est juste extraordinaire. Calme, reposant et super agréable au petit matin. Les barques à fond plat qui font visiter la Petite Venise viennent y faire leur demi-tour. Il règne un air de vacances. D’ailleurs, allons voir cela de plus près.

Le marché couvert de Colmar

Promener en barque sur la Lauch

Lors de notre promenade, nous avons repéré deux points pour effectuer une visite de Colmar en barque.

  • Au bas du pont Saint-Pierre à côté du Restaurant « Le Caveau Saint-Pierre ».
  • Au bas de « La Winstub La Krutenau » dans la rue de la Poissonnerie.

Que ce soit d’un côté ou de l’autre, le tarif à l’embarcadère était de 6 euros par personne pour un parcours identique.

Nous montons à bord d’une barque à fond plat et nous laissons porter au fil de l’eau. Pendant 25 minutes, nous profitons d’une visite commentée ludique et reposante du quartier de la Petite Venise et du quai de la Poissonnerie en toute originalité.

Entre anecdotes et humour, n’oubliez pas de vérifier si la fuite de votre barque se porte bien.

Pour ceux qui préfèrent rester sur la terre ferme, nous vous invitons à visiter Colmar en petit train ou encore en calèche..

Promenade en barque à Colmar

Flâner dans le quartier de la Petite Venise

De retour sur la terre ferme, nous décidons d’aller flâner dans le quartier de la Petite Venise, autrefois nommé quartier de la Krutenau. Il a été baptisé par la suite « Petite Venise », suite à l’organisation de la vie autour de ses canaux.

Au Moyen Âge, le quartier de la Krutenau était aménagé comme zone de maraîchage afin d’irriguer les cultures et de permettre aux maraîchers et bateliers d’acheminer leurs productions de légumes à l’aide de barques à fond plat directement au quai du Marché couvert.

Au cœur de ce quartier pittoresque, l’architecture est magnifique et de vieilles enseignes sont à contempler. En faisant le tour de la Petite Venise à Colmar, on ne peut s’empêcher d’admirer les maisons à colombages aux diverses couleurs.

La Petite Venise

Partir à la découverte des vieilles enseignes en fer forgé

Lors de notre visite à Colmar, nous avons pu admirer un grand nombre de vieilles enseignes en fer forgé ou conçues dans d’autres matériaux. On y trouve bien souvent de petits dessins typiques de l’Alsace et bien souvent signés « Hansi » de son vrai nom Jean Jacques Waltz.

Ces enseignes sont un véritable témoignage de l’artisanat d’autrefois à nos jours que l’on ne peut voir qu’en levant la tête.

Les enseignes en fer forgé à Colmar
Les enseignes en fer forgé à Colmar

Faire une pause gourmande dans une Winstub traditionnelle

Wistub ou Winstub ? Et bien cessez de vous quereller car tout le monde a raison !

En alsacien, vin se dit « Wi » dans le Haut-Rhin alors que dans le Bas-Rhin il se dit « Win ».

« Stub » désigne la pièce chauffée en hiver des maisons traditionnelles alsaciennes.

Afin de vendre leur production de qualité et concurrencer la bière en plein essor, les vignerons ont ouvert des « Wi(n)stubs », restaurant-débit de vin à Strasbourg et à Colmar (la maison des Têtes 1898).

Après de nombreuses recherches nous avons décidé de tester la Brasserie des Têtes pour le déjeuner et la Winstub Brenner pour le diner.

Maison des Têtes

Déjeuner à la Brasserie Historique de la Maison des Têtes

Construite en 1609 pour le compte du marchand Anton Burger, la Maison des Têtes a été classée en 1898 aux Monuments Historiques. Après être passée de propriétaires en propriétaires, elle sera acquise comme bureaux pour la Bourse aux vins, comme en témoigne son pignon surmonté par un petit tonnelier en étain signé par l’un des plus célèbres citoyens de Colmar, à savoir Auguste Bartholdi.

Aujourd’hui, la Maison des Têtes fait vivre un patrimoine historique et culturel à travers un hôtel 5 étoiles, la Brasserie Historique et le Girardin, un restaurant gastronomique étoilé Michelin.

Pour le déjeuner, notre choix s’est porté sur la Brasserie historique et son agréable terrasse située dans la cour intérieure. Véritable trésor de la gastronomie, cette adresse allie parfaitement tradition et modernité.

Après un apéritif accompagné de Bretzels, une pâtisserie salée traditionnelle à base de pâte de brioche et recouverte d’éclats de gros sel, notre choix s’est porté sur le Baeckeoffe. Ce plat traditionnel de la cuisine alsacienne à base de pommes de terre confites dans une marinade de viandes de boeuf, de porc et d’agneau est un vrai régal.

La Brasserie des Têtes – Informations pratiques

19 Rue des Têtes, 68000 Colmar
Du mardi au samedi de 12h00 à 13h30 et de 19h00 à 21h15
Fermé le dimanche et lundi

Brasserie Maison des Têtes

Diner à la Wistub Brenner

Pour le diner, direction la Wistub Brenner. Le principe de la carte de cette wistub traditionnelle est simple. Composée de 3 formules, il est possible de choisir n’importe quel plat ou suggestion de la carte. Nous avons opté pour la formule « Entrée + plat » à 27,90€ que nous avons accompagnée d’un Gewurztraminer et d’un Riesling, des vins typiques de l’Alsace.

Dans cette carte très alléchante, nous avons opté pour

  • la Choucroute Wistub de Daniel
  • le Bibbalakaas (ou Bibeleskäs), qu’on peut traduire par « fromage des poulettes ». À l’origine, il s’agit d’une préparation destinée à nourrir les petits poussins. Aujourd’hui cette préparation a été revisitée et donne un délicieux plat composé de fromage blanc à l’ail et à la ciboulette accompagné de pommes sautées, de jambon fumé et de munster.
  • le jarret de porc braisé au pinot noir accompagné de Spätzle (voir aussi notre recette des Spätzle)

Notre visite à la Wistub Brenner a été pour nous l’occasion de déguster à nouveau des plats traditionnels de la gastronomie alsacienne. Nous avons passé un très bon moment en terrasse, proche de la Petite Venise.

Wistub Brenner – Informations pratiques

1 Rue Turenne, 68000 Colmar
Ouvert tous les jours de 11h45 à 16h00 et de 18h45 à 22h00

Wistub Brenner

Les maisons à colombages, un vrai symbole de la région

Derrière ces maisons colorées à pans de bois très fleuries, se cache tout un code. Pour arriver à comprendre l’origine des couleurs des maisons en Alsace, un petit bond dans le temps s’impose.

Au Moyen-Âge, rares étaient les personnes qui savaient lire. C’est pourquoi un code de couleur à été mis en place. Chaque couleur permettait de faire la différence entre les différents corps de métiers.

  • Le vert faisait référence aux métiers du cuir et du tissus (tanneurs, selliers, etc.).
  • Le jaune représentait les métiers du pain (boulangers, pâtissiers, etc.).
  • Le bleu, était réservé aux différents métiers du bois (charpentiers, menuisiers, etc.).
  • Le rouge faisait référence aux métiers du fer (forgerons, ferroniers, etc.).
  • Le beige était pour les métiers de la pierre (tailleurs de pierre, maçons, platriers, couvreurs, etc.).

De nos jours, les couleurs n’ont plus la signification qu’elles avaient avant, mais les autorités veillent à préserver ce symbole marqueur de l’Alsace. Toujours en lien avec le sujet des maisons à colombages, on vous parle des épigraphes dans notre article sur Eguisheim.

Maisons à colombage Colmar

D’autres incontournables à Colmar

Comme vous l’avez vu tout au long de cet article, Colmar regorge de choses à voir et à faire. Nous vous proposons de découvrir une sélection d’incontournables.

L’Ancienne Douane Koïfhus

En plein coeur de Colmar, sur la place de l’Ancienne Douane, impossible de rater ce bâtiment. Construit en 1480, le Koïfhus est le plus ancien bâtiment public de la ville de Colmar. Il est classé monument historique depuis le 20ème siècle. En traversant le porche, prenez le temps d’admirer la Fontaine « Schwendi » construite par Auguste Bartholdi.

Se promener dans le jardins de la bibliothèque

C’est en nous baladant dans la ville que nous sommes tombés dans le jardin de la bibliothèque de Colmar. Petit coin de tranquillité alliant le fleurissement de la ville à la modernité, nous avons apprécié nous asseoir sur les bancs du petit parc.

L'Ancienne Douane Koifhus et les jardins de la bibliothèque

La Collégiale Saint-Martin

Édifice religieux le plus important de la ville de Colmar, La collégiale Saint-Martin et l’une des plus grandes églises gothiques du Haut-Rhin. L’impressionnante tour de ce monument ne fait pas moins de 71 mètres de hauteur.

La Maison Pfister

Au 11 rue des Marchands, se trouve un vrai joyau remontant au Moyen-Age. Bâtie en 1537 pour un chapelier de Besançon, Ludwig Scherer, la maison Pfister est probablement la maison la plus connue de Colmar.

Cette maison fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis 1927.

Visiter un des musées de Colmar

Comme nous l’avons vu tout au long de cet article, Colmar est riche en activités. Pour les mordus de musées, voici une sélection de trois musées qui ont attiré notre attention. Prenez garde aux jours et horaires d’ouvertures !

Musée Hansi

Pour les mordus de dessin, le musée « Hansi » se trouve juste en face de Maison des Têtes (au 28 Rue des Têtes exactement). Nous y découvrons les oeuvres de Jean Jacques Waltz dit « Hansi » (1873-1951).

Artiste et illustrateur né à Colmar, Hansi est un ambassadeur des traditions populaires alsaciennes. Il est connu pour ses illustrations, ses caricatures et ses aquarelles dans lesquelles il  met en scène des enfants et qui représentent une Alsace fière de ses traditions, des qualités de son terroir et de ses produits.

Musée Unterlinden

Situé au 1 Rue des Unterlinden, ce musée est installé dans un ancien couvent du 13ème siècle relié par une galerie souterraine à un bâtiment contemporain réalisé par les architectes Herzog & de Meuron. Le musée Unterlinden vous surprendra par ses collections d’arts anciens, modernes et contemporains. On y trouve également plusieurs collections d’archéologie. L’occasion de découvrir le très célèbre Retable d’Issenheim.

Musée Bartholdi

C’est en collaboration avec Gustave Eiffel que Frédéric Auguste Bartholdi a créé la Statue de la Liberté. Situé au 30 rue des Marchands, dans la maison natale du sculpteur, le musée Bartholdi retrace ainsi la vie de Frédéric Auguste, ses peintures, ses sculptures, ses photographies, ses dessins mais aussi des meubles de famille et des souvenirs personnels y sont exposés.

Maison Pfister, Collégiale Saint-Martin, Musée Bartholdi

Conclusion de notre escale à Colmar

Notre article à la découverte de Colmar et de sa Gastronomie se termine ici. Véritable coup de cœur, nous vous encourageons vivement à découvrir à votre tour la capitale des vins d’Alsace.

Si vous en avez le temps lors de votre séjour à Colmar, prévoyez une journée pour aller visiter Eguisheim, une étape incontournable lors de votre séjour en Alsace, située à 8 kilomètres de Colmar.

Cet article n’est pas sponsorisé. Il reflète uniquement notre expérience.

Résumé
Date
Nom
Que faire à Colmar ? Les meilleures choses à faire
Note de la rédaction
51star1star1star1star1star