24 Le Restaurant : un emplacement privilégié

Situé non loin du Triangle d’Or, à deux pas du Palais de l’Elysée et de l’avenue la plus réputée du monde, 24 Le Restaurant jouit d’un emplacement privilégié. Sa rue, la rue Jean Mermoz précédemment appelée rue Montaigne, est le trait d’union entre le rond-point des Champs-Elysées et la rue du Faubourg Saint-Honoré. Ouvert en août 2015, 24 Le Restaurant est un repère chic où l’agitation des artères du 8ème arrondissement de Paris laisse place à la sérénité de la table d’Hakim Seghaier et d’Erwan Merdrignac.

Salle 24 Le Restaurant

Un décor alliant codes du chic et du street-art

Dès l’entrée, l’ambiance apaisée gagne celui ou celle venue découvrir la cuisine proposée au 24 Le Restaurant. Stéphanie Rey, décoratrice d’intérieur, y a choisi comme couleurs dominantes le gris chiné et le noir de lune. Ces teintes sont rehaussées de quelques jolies touches de bois s’alliant subtilement pour proposer aux convives une expérience gastronomique dans une atmosphère intimiste et centrée autour des créations du Chef. Sur les tables dressées avec élégance, les serviettes blanches et les couverts soigneusement choisis se marient aux verres impeccables.

Après la première impression, l’œil est ensuite immédiatement attiré par les toiles contemporaines accrochées aux murs dont le propriétaire du 24 est un passionné. Ici nulle passade ou exposition éphémère : aux fresques de Mehdi Ben Cheikh ont succédé les œuvres d’Hosni Hertelli, calligrapheur tunisien également connu sous le nom de Shoof. Coup de cœur pour les fresques de l’artiste déconstruisant l’alphabet arabe pour s’interroger sur la place du langage dans nos sociétés contemporaines. Les couleurs de l’encre utilisée s’allient parfaitement avec le cadre du restaurant en le plongeant dans un univers contrasté et rythmé, à la fois contemporain et raffiné.

A l’issue d’un couloir menant à la cuisine, éclairé par une lumière tamisée, les silhouettes du Chef et de ses commis se détachent; là, ils s’appliquent à sortir les plus belles créations, en bouche et aux yeux qui, des toiles des artistes aux plats du Chef, finissent par être happés par les couleurs des assiettes arrivant sur les tables.

Le Chef Erwan Merdrignac : talent et rigueur sont ses maîtres-mots

Elevé à la gastronomie par sa mère productrice de foie gras, le goût d’Erwan Merdrignac pour la cuisine s’est dessiné vers l’âge de 17 ans. C’est alors qu’il rencontre pour la première fois des Chefs de renom, fait ses premiers contacts dans l’ambiance des hôtels de luxe, goûte les plats sortant de la cuisine de grands cuisiniers.

Décidé, Erwan commence à travailler ses gammes auprès du Chef Yannick Alléno. Au Scribe puis au Meurice, il y apprend les valeurs de travail, de discipline et de rigueur prônées par le Chef étoilé.

Son parcours gastronomique passe ensuite par le restaurant Auguste où Erwan est le second de Gaël Orieux pendant 10 ans. Au début de son parcours chez le chef étoilé du 7ème, le Chef remporte en 2006 le premier prix culinaire au Concours Prosper Montagné.

Quelques années plus tard, se sentant prêt à voler de ses propres ailes, vient le grand pas. C’est l’aventure 24 Le Restaurant qui début en août 2015 avec Hakim Seghaier.

Erwan Merdrignac et Hakim Seghaier

Le propriétaire Hakim Seghaier : un tempérament fougueux et chaleureux

Au calme et à la sérénité d’Erwan qu’il puise dans sa passion pour la littérature japonaise répondent l’énergie et l’impétuosité d’Hakim Seghaier.

Directeur de salle dans des établissements prestigieux, professionnel de la restauration depuis plus de 15 ans, Hakim a une véritable vocation pour la gastronomie française et l’art si délicat de l’accord mets et vins. Dès 2003, il apprend au sein de grandes maisons telles que Taillevent. Puis côtoie Erwan au restaurant Auguste.

Avec sa spontanéité et son sens inné de l’accueil, il reçoit les convives du 24 Le Restaurant pour faire de leur déjeuner ou dîner une expérience unique.

Aujourd’hui, le rôle d’Erwan et d’Hakim n’est plus seulement « d’assurer » en cuisine et en salle; à eux aussi dorénavant les tâches de gestion de l’équipe, de contrôle des produits et de conception des menus.

Le duo du 24 est épaulé en cela par le jeune directeur du restaurant : Jonathan Rivière. Après avoir fait ses classes au restaurant Paul Bocuse à Collonges au Mont d’Or puis un exil d’un an aux Etats-Unis où il occupe le poste de chef de rang d’un restaurant gastronomique, Jonathan prend la direction du 24 où il gère avec professionnalisme et discrétion le bon déroulement du service et l’intendance du restaurant.

Ananas Victoria - dacquoise mousseline carotte et baies de Timur - confit d'ananas - glace fève de tonka

Un lieu de générosité et de convivialité

Faire du moment passé au 24 Le Restaurant une expérience unique est l’obsession conjuguée d’Erwan Merdrignac et d’Hakim Seghaier. Connaissant les habitudes des fidèles du 24 ou s’adaptant aux goûts des nouveaux gourmets en quête de gastronomie, le Chef et le propriétaire-associé font de la convivialité et du partage les valeurs refuges de leur adresse.

Le produit-roi

La philosophie du lieu est avant tout le respect du produit; c’est l’art du bon et du simple. Il est de coutume pour les deux associés du 24 d’aller ensemble choisir au marché les produits qui seront proposés à la table du restaurant. Ils y repèrent les fruits et légumes de saison, regardent, sentent, touchent, réfléchissent aux prochains plats qu’ils proposeront à la carte.

En un mot, leur objectif : que les convives soient heureux en découvrant les assiettes du 24, que l’expérience culinaire soit à la hauteur de leurs attentes en leur procurant autant de joie qu’ils en ont pris à les imaginer.

La cuisine du 24 Le Restaurant

Au 24 Le Restaurant, la cuisine française a les faveurs du Chef, même si celle-ci présente parfois quelques touches d’exotisme venant relever ses plats.

Des voyages et séjours à La Réunion et en Côte d’Ivoire donnent ainsi une touche délicate aux plats d’Erwan Merdrignac. Interprétés à sa façon, ils s’inspirent aussi de notes traditionnelles de sa région natale : la Bretagne.

Autre caractéristique de la cuisine d’Erwan Merdrignac : la cuisson et l’assaisonnement y ont une place prépondérante. Pas besoin de saveurs superflues : dans ses créations épurées, trois ou quatre dominent, pas davantage.

Poitrine de cochon fermier rôti - fregola sarda écume d'artichauts poivrade

La carte du restaurant elle est toujours en mouvement. Suivant les saisons et les arrivées du marché, il n’est pas rare d’y voir certains plats proposés quelques jours ou semaines seulement.

Certains intitulés sont donnés ici en exemple, qui ne remplacent toutefois pas l’expérience culinaire proposée au 24 : Gambas rôties au Cajun, Tomate ananas snackée à la vanille bourbon, Agneau laiton de l’Aveyron rôti au merken, Dos de cabillaud en croute de macadamia, Ganache fondante au chocolat noir de Tanzanie.

Les vins eux sont choisis par Hakim, très attaché au travail des vignerons indépendants. A la carte du 24, les cuvées artisanales de petits vignerons en devenir et quelques grandes références se côtoient pour le plus grand bonheur des amateurs de vins.

Ses régions de prédilection ? Le Languedoc et la Vallée du Rhône, ainsi que quelques vins rosés de Provence.

Paris Brest façon 24 chocolat gianduja - praliné sorbet amande - fleur d'oranger
Hosni Hertelli - Shoof au 24

Informations pratiques

24 Le Restaurant – Paris 8ème
24 rue Jean Mermoz
75008 Paris

Site : www.24lerestaurant.fr
Tél : 01 42 25 24 24

Crédits photos : Aline-Louise Deschamp

Pin It on Pinterest

Share This