Il était une fois, le Grand Café Capucines

Créé en 1875, le Grand Café Capucines, véritable chef d’œuvre Art Nouveau, est le symbole de toute une époque. La même année marque l’inauguration de l’Opéra Garnier, avant l’ouverture de L’Olympia. L’Opéra et les Grands Boulevards sont l’objet de toutes les convoitises mondaines et le quartier des rendez-vous à la mode. Après un opéra ou un ballet, le Tout-Paris vient souper au Grand Café Capucines présenté alors comme un “bar américain”, comble du chic à l’époque. L’adresse est un succès.

Le temple du cinéma mondial

En 1885, c’est au cœur du salon indien du Grand Café, boulevard des Capucines, à quelques mètres de là, que les frères Lumière organisent la première projection payante d’un court métrage… L’adresse restera à tout jamais intimement liée aux fêtes, tablées et soirées du 7e art.

Grand café Capucines

Une scénographie signée Toro et Liautard

Pour remettre au goût du jour cette institution, le décor historique des lieux a été confié au studio Toro & Liautard, les architectes déjà à l’origine de Perruche, du Klay Club Saint Sauveur, du restaurant B.B. ou de la boutique Maison Père.

Leur ambition ? Réhabiliter avec modernité l’esprit du lieu…

Pour ce faire, le duo n’a pas hésité à rhabiller avec du laiton doré les grandes colonnes, autrefois en miroir ou repenser le jeu des banquettes au cœur de la brasserie. Autre fait marquant : les architectes ont réintroduit la mosaïque avec une réinterprétation du motif capucines à l’entrée et dessiné tous les tissus et luminaires… Tout est réuni pour faire revivre l’âge d’or des brasseries parisiennes.

Le résultat : quatre espaces pour quatre ambiances.

Au rez-de-chaussée on découvre la grande salle esprit belle brasserie, le jardin d’hiver sous la verrière et grande nouveauté : un bar américain qui sert des cocktails à toute heure. À l’étage, le salon des indiens offre un cadre plus feutré et intimiste.

Le jardin d’hiver

Le jardin d’hiver

C’est la renaissance d’un véritable jardin d’hiver, un lieu « à part » baigné de lumière et qui offre une végétation luxuriante. Plantes tombantes, tables Gatti, persiennes : on vient se réfugier dans ce coin de paradis plein sud, sous une immense verrière baignée de soleil, protégés de l’agitation du boulevard. Le lieu idéal pour un petit-déjeuner au calme, pour une coupe glacée l’après-midi ou un véritable apéritif à la française avant un spectacle.

Le Bar Américain

Le bar américain

Des chaises hautes, un comptoir en acajou auquel on peut s’accouder, un barman aux shakers et des potions de haute volée… Le renouveau de la brasserie parisienne passe aussi par la proposition de cocktails parfaits avec des Negroni ou des Mojitos qui n’ont plus à pâlir devant les meilleurs bars de Paris.

Le Salon Indien

Le salon indien

Il renoue avec les codes festifs des lieux… L’esprit “nuit” se retrouve plus que jamais au 1er étage, au cœur du salon indien où l’on vient boire un cocktail, flirter ou refaire le film. 400 mini-ampoules signent une ambiance particulièrement chaleureuse, appuyée par un jeu de textures et de matières, où l’acajou rencontre le velours vert, la soie sauvage, des lumières chaudes et un tissu tradi-psychédélique.

Le revival de l’esprit d’une vraie brasserie parisienne

La philosophie du Grand Café Capucines ? Perpétuer et faire revivre les codes qui ont fait le succès et la tradition des vraies brasseries parisiennes, popularisées par l’émergence des Grands Boulevards au XIXe.

Cette salle à manger d’atmosphère s’avère avant tout un lieu de vie « à toute heure du jour et de la nuit ». Ce rendez-vous gourmand, festif et parisien renoue avec son ADN qui a participé au rayonnement glamour qui fait l’essence si particulière de Paris.

Grand Café Capucines

Un lieu ouvert toute la nuit

Fidèle à sa tradition historiquement festive, le Grand Café Capucines est l’une des rares brasseries parisiennes qui ne ferme jamais. Le service y est assuré non-stop pour assouvir les faims de nuit, pour un dîner tardif après une pièce de théâtre ou à la sortie de la dernière séance d’un cinéma du quartier.

Mais c’est aussi un lieu de rendez-vous, où l’on débarque « en bande » à la sortie des clubs. Véritable point de ralliement des noceurs et fêtards de bon goût, on vient se “taper la cloche” avant d’aller se coucher.

Et pour cause : soupe à l’oignon, escargots de Bourgogne, sole meunière ou filet de bœuf sauce béarnaise et frites maison : toute la carte est méticuleusement servie jusqu’à l’aube.

Informations Pratiques

Grand Café Capucines
4 Boulevard des Capucines,
75009 Paris

Tél : 01 43 12 19 00

Ouvert 7jours/7 et 24 h/24
Crédits photos : Leny Guetta