Difficile de ne pas remarquer La Causerie quand on flâne rue Vital, dans le très commerçant quartier de Passy/La Muette. Avec sa façade ornée de céramiques, l’établissement, au pied d’un superbe immeuble d’angle d’où se détachent de gracieuses moulures, jouit d’un cadre spectaculaire. C’est ici qu’officient Arnaud Bachet et Gabriel Grapin, qui ont créé un lieu gourmand à leur image, chaleureux, décontracté et convivial.

La naissance de La Causerie

La quête de l’endroit idéal commence et la mission semble remplie quand le duo apprend qu’une institution du quartier de Passy est en vente. Un lieu comme ils l’avaient rêvé. Mais la transition entre l’univers des palaces et la décontraction des bistrots parisiens est difficilement assumée. Les habitués sont ménagés, les habitudes non bouleversées.

Pour que leur affaire décolle comme ils l’avaient envisagé, Gabriel Grapin et Arnaud Bachet doivent se réinventer. « Même si nous savions que l’on travaillait bien, ce n’était pas suffisant. Notre lieu a vraiment commencé à nous ressembler quand nous avons décidé de changer pas mal de choses : plus de menu papier mais de l’ardoise, plus de nappes, une nouvelle décoration… et un changement de nom ! ».

Chez Géraud devient officiellement La Causerie. Le lieu est réagencé, l’espace aéré, les murs résonnent de tonalités sobres mais chaudes, le bois est omniprésent et l’ensemble respire l’esprit canaille des bistrots parisiens qui vivent avec leur temps. Seule concession au changement : la fresque en faïence de Sarreguemines inspirée d’un tableau de Steinlen (« La Rue »), qui évoque les notions de partage et de convivialité, trône fièrement en fond de salle, comme un hommage à l’esprit des lieux…

Quant au nom, La Causerie, l’histoire est d’une simplicité totale. « Nous avons tellement cherché le nom sans que jamais nous soyons sur la même longueur d’ondes… Et puis, un jour… ». Pendant que les hommes redéfinissent leur projet, leurs épouses organisent des dîners entre amies, sobrement intitulés Les Rendez-vous de La Causerie. Un moment de rire, de partage et d’amitié… qui collait parfaitement à l’ambiance que les deux propriétaires voulaient insuffler dans leur antre.

La philosophie de La Causerie

Comme le résume leurs propriétaires, « l’essentiel, à La Causerie, est de proposer un menu complet totalement axé sur le plaisir avec un verre de vin et un café pour un peu plus 40 euros ». Une formule payante puisque la clientèle s’élargit au fil du temps et se renouvelle, attirant des convaincus qui convergent depuis les repaires gastronomiques de l’Est parisien tandis que les fidèles se pressent à La Causerie chaque semaine, en couple, entre amis ou à l’occasion d’un repas d’affaires…

« La carte n’obéit à aucune règle. Elle est toujours en mouvement et totalement axée sur ce que nos producteurs peuvent nous trouver de meilleur. Ce qui nous intéresse, c’est d’assurer le triptyque générosité/ qualité/sincérité, en étant d’une régularité constante ». Et pour arriver à ses fins, le duo dispose de solides réseaux et d’une liste de fidèles disséminés aux quatre coins de la France (et affichés sur une glace de l’établissement). Des producteurs rencontrés lors de leur expérience au Royal Monceau et dont le nombre s’est accru au fil des années et de leurs recherches…

Les vins, c’est l’affaire d’Arnaud Bachet. Au fil de ses pérégrinations en France pour équilibrer sa carte entre références prestigieuses du Bordelais et nectars méconnus du Rhône ou du Languedoc, il imagine des associations, des accords parfaits. « L’équilibre entre les mets et le vin est parfaitement respecté. On teste à deux, on se rassure et s’enrichit mutuellement ».

À découvrir aussi : la délicieuse recette du Paris-Brest proposée par le Chef Gabriel Grapin.

Informations Pratiques

La Causerie
31 Rue Vital
75016 Paris – 16 ème
Tél : 01 45 20 33 00

Ouvert du lundi au vendredi de 12h00 à 13h30 et de 19h30 à 21h30
Entrée/plat ou plat/dessert : 29 euros Entrée/plat/dessert : 36 euros